Bandeau-Image-VAE-Guide-Pratique

Taxonomie des compétences
Socle de compétences applicables à tout métier, donc indépendamment de tout contexte d'emploi

Indicateurs des compétences individuelles génériques



La VAE impose au candidat à penser et à s'exprimer en termes de compétences et d'éviter les subjectivités. Evaluer et exprimer ses propres compétences fait compétence. Par compétence, nous entendons, l'ensemble des connaissances , savoir-faire et capacités nécessaires mobilisé pour répondre efficacement à des situations et à des problèmes dans des environnements variables et des contextes multiples. Les façons d'être ( comportements ), les types de raisonnement , le respect des procédures reflètent aussi des compétences. Compétence est donc synonyme d'acquis de l'expérience.

Nos propres acquis d'expérience de la procédure montrent que de nombreux candidats à la validation des acquis (y compris des enseignants) ne savent ni rédiger une taxonomie de compétences relative à une activité professionnelle, ni la relier au diplôme visé.

Problématique :

Les compétences traitent principalement de l'articulation homme/emploi. Elles ne sont observables qu'au moment de leur mise en action. Or, dans le cadre de la VAE, une mise en situation réelle de travail pour les manifester est exceptionnelle. Ce n'est que lors d'un travail écrit et oral que vos compétences doivent apparaitre (une compétence non exprimée reste invisible au jury).
Le candidat est donc contraint de CONCENTRER SON ATTENTION sur les mots qui traduisent les compétences et d'expliciter les concepts et principes abstraits associés.

Il est donc indispensable :

1. D'identifier et décrire les compétences et processus associés de façon explicite, puis de les analyser au travers d'exemples vécus, de situations concrètes, car elles ne peuvent être séparées des conditions de leur conception et de leur mise en œuvre (les origines, les moyens, les résultats ).

2. D'extraire les connaissances sous-jacentes aux compétences. C'est parfois complexe, surtout au niveau universitaire.

3. D'expliciter comment vous les exploitez et de discuter les résultats obtenus.

4. De bénéficier de l' accompagnement d'un auditeur externe apte à traduire en mots les représentations et à lever les résistances limitant l'expression concrète des compétences et connaissances, car on n'est pas présent à soi lorsque l'on fait et l'on n'a pas toujours conscience de tout ce qui sous-tend l'action : les concepts, les théories, les lois, les normes, la politique et stratégie d'entreprise, le contexte , les raisonnements , les priorités , les objectifs , la recherche et le traitement des informations , les relations internes et externes , l'organisation , la prise en compte des risques et des contraintes ... Autrement dit, il aide à décrire et synthétiser les faits, dégager les pensées associées à ces faits, les rattacher au diplôme. A défaut, l'accompagnement n'a pas de sens.

Nous pouvons difficilement être à la fois l'observateur et l'observé. Aussi, l'accompagnateur propose au candidat des méthodes et des outils destinés à faire comprendre sans ambiguïté au jury que vous maitrisez chaque attendu du diplôme visé.

La VAE est une didactique professionnelle. Plus l' explicitation et la problématisation écrite et orale des situations exemplaires seront complètes, plus vos compétences théoriques et pratiques émergeront et apparaitront au jury.

La taxonomie des compétences publiée ci-dessous se veut universelle, car commune à de nombreux métiers. Elle vous sera utile pour rédiger votre dossier de recevabilité , puis de validation et pour rédiger un CV .
Elle illustre la complexité cachée derrière l'expression des compétences pratiques et des mécanismes mentaux associés. Tel un prisme qui diffracte la lumière, il décompose les compétences en parties élémentaires sans perdre de vue qu'elles sont toutes liées. Les liens hypertextes intégrés à cet écrit le démontrent.


Schéma reliant le niveau d'expression des compétences au niveau de responsabilité

schema-competences


Très schématiquement, si vous êtes responsable de projets stratégiques à l'international, quelle que soit sa nature, vos compétences sont au moins au niveau bac+5. Vous intervenez au niveau de l'ensemble des activités composant un projet.
Si vous êtes responsable de projets locaux à portée opérationnelle, vos compétences sont plutôt au niveau bac+3, bac+4. Vous intervenez au niveau de plusieurs activités composant un lot de projet.
Si vous êtes assistant sur des projets à portée limitée, vos compétences sont plutôt au niveau bac+2. Vous intervenez au niveau d'une ou plusieurs activités et plutôt au niveau des tâches


Le vocabulaire à employer pour exprimer par écrit le niveau de compétence dépend du niveau du diplôme visé.

Pour illustrer en peu de mots, pour un diplôme de niveau 1 (bac+5 et au-delà), vous concevez, définissez , décidez , validez, transposez au niveau macro, stratégique.

Pour des niveaux 3 et 2 (bac+2 à 4), vous participez (participation indispensable ou en soutien) à la conception, aux décisions (explicitez précisément votre contribution et ces limites), vous adaptez au niveau intermédiaire, opérationnel.

Aux niveaux 4 et 5 (bac, cap), vous réalisez, imitez, exécutez.

Bien entendu, ces critères ne sont qu'indicatifs.