Bandeau-Image-VAE-Guide-Pratique


Compétences


Taxonomie des compétences :
Expression de vos compétences nécessaires pour diagnostiquer et remédier les problématiques

Le vocabulaire à employer pour exprimer par écrit , le niveau de compétence dépend du niveau du diplôme visé.

Pour illustrer en peu de mots, pour un diplôme de niveau 1 (bac+5 et au delà), vous concevez, définissez , décidez , validez, transposez au niveau macro, stratégique.

Pour des niveaux 3 et 2 (bac+2 à 4), vous participez (participation indispensable ou en soutien) à la conception, aux décisions (explicitez précisément votre contribution et ces limites), vous adaptez au niveau intermédiaire, opérationnel.

Aux niveaux 4 et 5 (bac, cap), vous réalisez, imitez, exécutez.

Bien entendu, ces critères ne sont qu'indicatifs.


Vos capacités à identifier et résoudre les problèmes , à gérer une crise et son redressement. Guérir. Problématiser. Voir sureté et sécurité

Faites le point ICI .

" De la façon dont nous posons les problèmes , il découle, pour une large part, leur mode de résolution, l' identification et l' interprétation des problèmes. C'est un moment décisif qui engage l'élaboration même des projets "
Michel Fustier

C'est donc un bon prétexte pour exprimer des acquis d'expérience

  • Vos capacités à diagnostiquer , puis à résoudre des problèmes sont très révélatrices du niveau de vos acquis, car de nombreuses compétences sont mobilisées comme votre mémoire, vos perceptions, votre raisonnement , votre conceptualisation, votre langage , votre motivation , votre contrôle des phénomènes.
  • Vous êtes apte à interroger votre livret (dossier) de validation pour en faire sortir un ou plusieurs problèmes révélateurs du niveau de vos acquis.
    Vous explicitez vos raisonnements, les différentes dimensions et enjeux des problèmatiques rencontrées
  • L'étude des problématiques posées par les plans d'action concrets explicités dans votre livret de validation vous permet d'énoncer les principes théoriques généraux et de les relier à vos conditions particulières d'exercice (casuistique).
  • Vous exploitez tout le potentiel des situations-problèmes pour exprimer en détail dans votre livret de validation, le contenu et le niveau de vos compétences. Décrivez votre méthode d'exploration des problèmes en évoquant vos évaluations et hypothèses successives (avant diagnostic et avant remède).
  • Plus le niveau du diplôme visé est élevé, plus vous apportez des éclairages et des réflexions personnelles (votre modèle explicatif) sur les problématiques rencontrées.
    Vous pouvez annexer à votre dossier un « défaillogramme » représentant graphiquement l'analyse de la défaillance et sa chaîne causale.

Plus le niveau du diplôme visé est élevé, plus l'expression de vos compétences pour gérer les problématiques dues aux phénomènes changeants est prétexte à exprimer vos compétences.

Déclinaison :

  • Vous savez repérer, étudier , définir , les faits- problèmes . Vous savez poser le problème pour le rendre visible, conscient. Que devez-vous étudier pour délimiter les problèmes rencontrés ? Pour identifier et mesurer les évolutions possibles ? Vous chassez tous les présupposés.
  • Vous reliez les processus de diagnostic à votre culture théorique . Laquelle ?
    - Vous élaborez une démarche pour dresser un tableau clinique des situations-problèmes. Vous formalisez ce tableau clinique. Annexez un exemple à votre dossier.
  • Vous élaborez une démarche universelle pour répondre à un type de problème. Quelles sont vos méthodes de recherche (exemple : analyse par arbres de défaillances probabilistes) ? Traduisez -vous méthématiquement, informatiquement la solution ?
  • Vous faites face à des problématiques multidimensionnelles. Quelles dimensions ?
  • Vos animez la démarche de formulation des conjectures et de réfutations.
  • Vous mesurez les écarts entre la situation souhaitée et la situation existante (mesure du taux de défauts), entre le prescrit et le réel. Comment ? Quels sont vos outils ?
  • Vous décidez des mesures conservatoires. Explicitez et justifiez.
  • Vous définissez qui pose les questions, qui y répond, qui propose les recommandations, qui décide.
  • Vous identifiez , palliez les biais cognitifs qui faussent les diagnostics, les remèdes.
  • Vous corrélez les alertes d'incidents, les presqu'accidents.
  • Vous transformez un problème spécifique en un modèle standard de problème (méthode TRIZ). Exemple.
  • Vous avez conscience des impacts en cascade de dysfonctionnements. Exemple d'impact.
  • Vous modélisez et maitrisez les étapes du processus d'analyse (démarche réflexive) : vous décrivez , contextualisez , décomposez, délimitez, isolez. Vous étudiez , observez , détectez . Vous évaluez , mesurez, comparez. Vous classez, indexez, catégorisez, chiffrez. Vous hiérarchisez, priorisez, réunissez, reliez, organisez . Vous faites des hypothèses (démarche prospective), diagnostiquez , expliquez, modélisez, conceptualisez. Vous résolvez , élucidez.
  • Vous veillez à la cohérence entre enjeux et diagnostic. Quels sont les enjeux ?
  • Vous étudiez et résolvez des problèmes aux niveaux stratégique , fonctionnel et opérationnel.
  • Vous transformez un problème professionnel en problème scientifique. Explicitez
  • Vous participez à la définition du protocole expérimental de résolution. Explicitez. Quels sont les prérequis ?
  • Vous identifiez des dysfonctionnements en comparant entre eux des symptômes dus à plusieurs problématiques voisines que vous différenciez les unes des autres en utilisant un processus d'élimination logique . Donnez un exemple.
  • Vous testez par des expériences répétées vos hypothèses. Quelle est votre méthode expérimentale ? Comment la concevez -vous ? Quelles sont les données obtenues ?
  • Vous reproduisez les défaillances pour vérifier, explorer et expliquer. Vous identifiez, isolez (comment ?) les facteurs qui participent au problème. Vous étudiez les interactions entre les facteurs déterminants et influents. Explicitez.
  • Vous utilisez (ou mettez en place) les outils 6 sigma de résolution de problème comme la méthode DMAIC (Définir, Mesurer, Analyser, Innover, Contrôler, Standardiser). Quand avez-vous une approche probabiliste ?
  • Vous analysez les hypothèses contradictoires. Vous résolvez des dilemmes, par exemple : différenciation/standardisation, concentration/dispersion,... Explicitez.
  • Pour chaque hypothèse, vous définissez les éléments de preuve à collecter. Vous rejetez ou validez les hypothèses en fonction de votre analyse des preuves. Donnez un exemple de raisonnement inductif causes-effets/conséquences
  • Vous rassembler les preuves des dysfonctionnements, de faisabilité, d'opportunité, de motivation, de satisfaction,... Explicitez.
  • Vous formulez le problème de telle sorte qu'il énonce une contradiction. Vous formulez les contradictions et vous les analysez.
  • Vous identifiez les facteurs déterminants, influants et neutres du problème. Exemple.
  • Vous identifiez et résolvez les failles dans les prescriptions des donneurs d'ordres. Exemple.
  • Vous respectez un système certifié de management des tests et de diagnostic . Quelle certification ?
  • Vous sélectionnez (comment ?) les méthodes d'analyse (exemple : analyse dimentionnelle) et de résolution de problèmes.
  • Vous utilisez la matrice TRIZ pour identifier, évaluer et résoudre les contradictions. Explicitez.
  • Vous ajoutez des objets avec une contrainte pour ne pas diverger (méthode ASIT). Explicitez
  • Vous identifiez les fautes de logique qui altèrent le raisonnement et les pièges diagnostiques, quels sont les principaux ?
  • Vous identifiez les sources d'information et des documents utiles.
  • Vous identifiez les hypothèses (et contre hypothèses) de causes. Vous validez ou invalidez les hypothèses (tests d'hypothèses, tests statistiques). Comment ? A partir de quels symptômes ? Avec quels outils ? Qu' observez -vous ?
  • Vous recensez, étudiez, les principales pathologies. Dans quel domaine ? Quelles sont ces pathologies ? Pourquoi les recensez-vous ? Comment les étudiez -vous ?
  • Vous identifiez ce que peuvent masquer les symptômes. Exemple (le manifesté/le caché).
  • Vous décrivez les manifestations des problématiques. Explicitez. leur Vous analysez le contexte d'apparition, la périodicité, leur intensité,...
  • Vous définissez les indicateurs pertinents en lien avec la problématique. Exemple
  • Vous divisez les difficultés en difficultés élémentaires.
  • Vous anticipez les problèmes (milieu, matériel, produit, méthode, main d'œuvre,...) en posant la question : comment faire pour … ?
  • Vous validez vos méthodes d' études en les mettant à l'épreuve du terrain (vérification expérimentale). Exemple. Quels écarts constatez-vous ? Vous pouvez annexer un compte rendu d'expérimentation. Commentez-le.
  • Vous analysez pas à pas les données confirmant ou infirmant. Comment collectez-vous les données ? Vous améliorez en continu vos processus d' approximation . Donnez un exemple, annexez une grille d'analyse des défaillances.
  • Vous mettez en place des outils permettant de vous concentrer sur les faits et d'identifier la non-qualité (check list est/n'est pas, divers indicateurs ...). Vous faites parler ces données . Explicitez.
  • Vous raisonnez par une suite de propositions qui découlent rigoureusement les unes des autres. Vous allez de la cause aux effets, du principe aux conséquences, du général au particulier. Votre dossier de validation explicite cette façon d'interroger les situations.
  • Vous concevez des scénarios (enchaînement de phénomènes) de défaillance. Expliquez. Vous calculez les probabilités d'occurrence des aléas et des scénarios de défaillance.
  • Vous définissez le point d'entrée pour résoudre un problème. Exemple.
  • A partir d'une constatation vous pouvez remonter à son fait générateur. Comment traçez-vous les opérations ?
  • Vous documentez les risques (gravité/fréquence). Vous pouvez annexer un tableau de bord des risques. Commentez-le.
  • Vous concevez des arbres de défaillances. Pour étudier quelle fiabilité ? Pour mettre à jour quel plan de prévention ?
  • Vous concevez des arbres des causes. Annexez un exemple et commentez. Vous distinguez les symptômes et les causes. Vous traçez les causalités. Comment ?
  • Vous mettez en place un système de gestion de la satisfaction. Explicitez. Quels sont vos objectifs ? Quels sont vos indicateurs ? Vous gérez les relations avec les clients sévères.
  • Vous mettez en place un système de gestion des exceptions. Explicitez.
  • Vous identifiez les facteurs déclenchants, aggravants et dégagez les caractéristiques des situations-problèmes. Vous les énoncez dans votre dossier de validation .
  • Vous donnez du sens à des symptômes polysémiques. Comment ? Exemple.
  • Vous étudiez la propagation des défaillances. Vous identifiez les parades, prévoyez les tactiques de récupération, de compensation.
  • Vous suscitez des questions et hypothèses de recherche et d' étude . Exemple
  • Vous êtes confrontés à des processus stochastiques. Quelles sont les variables aléatoires ? Comment les gérez-vous ? Que déduisez-vous ?
  • Vous connaissez les causes profondes des problèmes récurrents. Exemple. Que déduisez-vous ?
  • En cas de crise, vous décidez des secteurs stratégiques à modifier et ceux qui doivent rester intouchables. Développez.
  • Vous distinguez les dysfonctionnements fonctionnels et opérationnels. Quelles sont les principales causes de dysfonctionnement ? Comment les palliez-vous ?
  • En cas de dysfonctionnement, de danger, vous définissez et mettez en place un plan de redéploiement temporaire. Lequel ? Vous prenez des mesures d'urgence ? Lesquelles ?
  • Vous recherchez (comment ?) les moyens d' isoler un problème pour l'étudier. Que faites-vous lorsque ce n'est pas possible ?
  • Vous recherchez et trouvez les moyens de réduire les erreurs. Comment ? Exemple.
  • Vous fournissez les informations et les outils intellectuels qui permettent de comprendre ( diagnostic ) et de résoudre les problèmes.
  • Vous distinguez les problèmes majeurs des complications associées. Comment ? Donnez un exemple.
  • Vous décomposez un problème en un agglomérat de petits problèmes de même nature (pensée récursive). Vous décidez du niveau de traitement à atteindre, justifiez
  • Vous définissez des critères permettant d'évaluer l' importance d'un problème. Quels sont ces critères ? Justifiez-les.
    - Vous réagissez et vous organisez pour faire face aux complications.
  • Vous avez déjà pris des mesures disciplinaires. Expliquez.
  • Vous analysez de façon logique (selon quelle méthode ?) les composantes du problème. Vous recensez toutes les causes plausibles d'un problème à partir des symptômes que vous observez . Exemple.
  • Vous identifiez et isolez rapidement le problème. Exemple. Vous étudiez ou vous aidez à appréhender, à envisager les situations problématiques sous plusieurs angles . Lesquels ?
  • Vous décelez et mesurez toutes les dimensions, toutes les conséquences, des problèmes, erreurs...
  • Vous décelez les rapports de la cause à l’effet qu’elle produit. Illustrez. Vous concevez un arbre des causes. Vous pouvez annexer.
  • Vous analysez les modes de défaillances, leurs effets, contre-effets, les interactions et les risques encourus.
  • Vous étudiez où rejetez les explications alternatives après études et justifications. Exemple
  • Vous définissez des priorités et les objectifs de l'action corrective.
  • Vous diagnostiquez les causes réelles.
  • Vous repérez et analysez les forces et les faiblesses. Exemple.
  • Vous mesurez les risques . Comment ? En fonction de quelle échelle de gravité ?
  • Vous définisez les modalités de mise sous contrôle des risques stratégiques, opérationnels, humains, financiers, commerciaux, IARD, client, fournisseur, liés à l'information, environnementaux, sociaux, technologiques,... Explicitez-les.
  • Vous simulez les conséquences financières d'un éventuel sinistre. Vous estimez des pertes d'exploitation. Vous valorisez les coûts de la responsabilité civile et pénale. Vous étudiez les simistres antérieurs. Comment ?
  • Vous identifiez et tenez compte de toutes les contraintes . Faites le point ICI .
  • Vous étudiez toutes les possibilités et plusieurs scénarii. Comment validez-vous le meilleur ?
  • Au besoin, vous savez remettre en cause toutes vos priorités. Exemple.
  • Vous savez identifier et utiliser les sources d’information. Lesquelles. Faites le point ICI .
  • Votre analyse est effectuée à partir de faits et d’éléments objectifs.
  • Vous faites attention de raisonner et de décider à partir de bases justes et vérifiées. Comment organisez-vous vos validations ?
  • Vous repérez les contradictions. Vous les éliminez.
  • Vous savez prendre en compte et utiliser les composantes émotionnelles
  • Vous avez déjà managé les émotions de votre équipe . Comment ? Expliquez.
  • Vous savez faire le point sur les éléments en cause et les solutions retenues. Vous les reliez facilement et de façon logique. Vous réorganisez les flux d' information en cas de crise. Comment ?
  • Vous identifiez les bonnes questions à poser, les études à mener. Exemple.
  • Vous vérifiez la validité des réponses collectées. Exemple.
  • Vous identifiez les éléments de preuve pour conclure, valider, justifier vos décisions et votre plan d'action . Exemple.
  • Vous explicitez clairement votre idée maîtresse et ne vous perdez pas dans les détails.
  • L’efficacité de votre processus de résolution des problèmes vous permet de passer rapidement à l’action. Exemple.
  • Vous aimez rechercher des solutions .
  • Vous savez mobiliser pour la résolution des problèmes et vous développez une entraide collective (brainstorming).
  • Vous concevez et réalisez le plan d'intervention . Vous le proportionnez aux risques, comment ? Détaillez.
  • Vous constituez la solution en recensant les ressources et les tâches la constituant.
  • Vous démontrez (comment ?) l'applicabilité des solutions que vous préconisez.
  • Vous rédigez des fiches de procédure de montage et démontage. Annexez à votre dossier . Définissez-vous les phases ?
  • Vous rédigez des fiches de procédure d'arrêt et de remise en fonctionnement. Annexez à votre dossier. Définissez-vous les phases ?
  • Vous rédigez des fiches de consignation (électrique, mécanique, chimique, autres) et de déconsignation. Annexez à votre dossier . Définissez-vous les phases de consignation ?
  • Votre plan d'action pour résoudre le problème est proportionnel aux besoins. Comment le mesurez-vous ? Vous aligner les solutions sur les objectifs, les valeurs, les attentes.
  • Vous définissez les étapes de résolution des problèmes et mettez en place des indicateurs de progression. Lesquels ?
  • Vous modélisez vos protocoles d' élucidation , de validation . Explicitez-les.
  • Vous argumentez les solutions préconisées (avantages, inconvénients, scénarios, impacts, ...). Vous pouvez annexer un exemple d'argumentaire écrit.
  • Vous représentez le problème sous forme de schéma. Annexez
  • Vous évaluez les conséquences (répercussions) de vos hypothèses, décisions , actes. Exemples.
  • Vous concevez des scénarios d'utilisation constitutifs de vos hypothèses de solution.
  • Vous évaluez les répercussions dues aux dégradations, usures, à la vétusté. Exemples.
  • Vous évaluez les degrés de correction des problèmes. Comment (modalités de mesure et de suivi) ? Donnez un exemple.
  • Vous identifiez des alternatives. Exemples.
  • Vous prévenez les problèmes. Lesquels ? Comment passez-vous des actions curatives aux actions préventives ? Existe-t-il des problèmes spécifiques à votre structure ? Justifiez. Montrez comment vous résolvez.
  • Vous définissez le plan de communication en cas d'urgence, de crise : les enjeux , les cibles de la communication, les objectifs et la nature des messages, les outils, les moyens.
  • Vous valorisez vos échecs comme vos réussites. Vous les analysez . Exemple.
    - Vous étudiez les résultats obtenus, mesurez la qualité des résultats. Vous les interprétez . Donnez un exemple d'interprétation. A quoi comparez-vous vos résultats ?
  • Vous tirez les leçons de vos erreurs. Exemple. En quoi vous aident-elles à progresser ?
  • Après une crise, vous savez reconquérir les clients, rétablir la confiance avec les fournisseurs, les banques... Développez.
  • Vous observez et analysez toutes les phases du problème : son apparition, son développement, son paroxysme, sa décrue, sa résolution. A quelles fins ?
  • Vous rédigez des comptes rendus de gestion de problème. Annexez un exemple valorisant à votre dossier.
  • Suite aux retours d'expérience, vous mettez en place une procédure d'alerte. Laquelle ? Comment faites-vous ?
  • Vous étudiez comment vos collègues, subalternes, votre équipe réagissent face à une problématique. Décrivez, analysez.
  • Vous aidez à la prise de conscience des obstacles purement subjectifs.


Compétences